Accueil Contact Santé Travail Pays de La Loire
GLOSSAIRE MENTIONS LEGALES


Attention : Dossier en cours d'actualisation suite à la parution de la Loi n° 2016-1088 du 08/08/2016 et du Décret n° 2016-1908 du 27/12/2016.


L’intérim : un métier à risque







Plus exposés du fait des métiers qu’ils exercent et des secteurs d’activité qui les emploient (BTP, industrie notamment), les intérimaires sont en situation quasi permanente de nouveaux embauchés, contraints de s’adapter pour chaque mission à un contexte, un environnement et une tâche spécifiques.

Fin novembre 2012, le nombre d'intérimaires au niveau national s'établit à près de 578 700 (45 000 pour la région des Pays de la Loire). Source Insee.

2500 salariés intérimaires ont bénéficié d'un suivi médical par le SMIEC en 2012.
 

Les intérimaires sont plus touchés par les accidents du travail  :


Les intérimaires ont ainsi deux fois plus de risques d’avoir un accident du travail que l’ensemble des effectifs salariés, et ces accidents sont deux fois plus graves.
Source Assurance Maladie-Risques professionnels - Synthèse Année 2011 - Activités des agences de travail temporaire
________

En 2011, 50 intérimaires sont décédés suite à un accident du travail en France.

Plus d’un tiers des accidents graves survenant à des intérimaires se produisent dans le BTP alors que ce secteur ne représente que 20 % des emplois du travail temporaire.

Les principales maladies professionnelles reconnues chez les intérimaires sont :
  • les troubles musculosquelettiques,
  • les affections chroniques du rachis lombaire (lombalgies) dues au port de charges lourdes,
  • les surdités professionnelles,
  • les affections causées par les ciments (rhinites et dermatites)...

Ensemble l’agence d’intérim, l’entreprise d’accueil et l’intérimaire

doivent agir pour prévenir les risques professionnels.


Une question ? Un doute ?


Le SMIEC est à votre disposition.


Pour nous contacter, cliquez ici.


Dossier créé en Février 2013

Powered by MyTOOG